Rachat de crédit conso


rachat de credit conso

Un rachat de crédit encadré :

Le rachat de crédit consommation est un crédit bancaire classique régi par le Livre III : Endettement, Titre Ier, Chapitre Ier du Code de la consommation (articles L.311-1 et suivants).

Sur le plan juridique, le regroupement de crédits consommation est celui qui comporte moins de 60% de son montant total de consolidation de prêts immobilier et dont le montant est en deçà de 75.000 €.

Sans garantie

Pour les prêteurs, c’est rachat de prêts octroyé sans garantie (mais pas sans conditions) dont, de ce fait, le montant et la durée d’amortissement sont plafonnés.

Il est bien sûr nécessaire de disposer de revenus réguliers et suffisants, pérennes pendant la durée de remboursement du prêt.

Dans un petit nombre de cas particuliers, il peut être exigé une cession amiable sur salaires, autrement dit un « prélèvement à la source ».

Non contraignant

La nouvelle mensualité du rachat de crédit est débité sur le compte bancaire où vos revenus sont domiciliés ; Vous n’avez pas à changer de banque ni à ouvrir un nouveau compte dédié.

Au total, votre gestion se trouve simplifiée par le fait de n’avoir plus qu’un seul et unique crédit à gérer, avec une seule mensualité et un interlocuteur unique.

Qui s’adresse à tous :

Les solutions de rachat de crédits :

S’adressent aussi bien à des locataires ou assimilés qu’à des propriétaires ou accédant à la propriété ; à des salariés (fonctionnaires ou du privé), des professions indépendantes (agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales et mandataires sociaux) et des retraités.

Peuvent consolider des crédits à la consommation : crédits adossés, prêts personnels, crédits renouvelables, découverts bancaires ainsi que, le cas échéant, des prêts immobilier (dans la double limite de 60% du montant total et du plafond).

Avec quelques limitations

Les plafonds des formules de regroupement de crédits consommation les plus favorables sont :

◾100.000 € pour les locataires
◾125.000 € pour les accédants à la propriété
◾150.000 € pour les propriétaires

Le plafond le plus habituellement utilisé est de quatre vingt mille euros.

  • La durée d’amortissement la plus longue est de 144 mois.
  • Lâge en maximum en fin de crédit s’élève à 84 ans 1/2

Bien entendu, le taux d’endettement après restructuration est limité.

Pour les propriétaires et accédant à la propriété, il est bien sur probable, sous réserve d’acceptation de la banque, de réaliser des opérations de rachat de crédits à la consommation (sans consolidation de prêt immobilier) de montants et de durée d’amortissement plus longs. Dans ce cas, il s’agit de formules de rachat de prêt  propriétaire visées à la page « rachat de crédit immobilier ».

En toute sécurité

La baisse du montant des échéances de prêts en cours est fonction de la durée du prêt de restructuration (dont le coût est lié à cette durée).

Le montant de la nouvelle mensualité du prêt de restructuration s’inscrira toujours dans une norme d’endettement raisonnable par rapport à votre situation personnelle.

Le rachat de crédit consommation ne supprime ni ne réduit votre endettement, il est vrai, cependant en adaptant les remboursements à vos revenus il le rend supportable. Il n’en reste pas moins que c’est un crédit qui vous engage et doit être remboursé. Vérifiez donc avant de vous engager vos capacités de remboursement.

Un large champ d’applications :

Le rachat de crédits consommation répond à de nombreux besoins financiers et notamment :

  • Réduire ses mensualités pour rééquilibrer son budget
  • La première vocation du rachat de crédit consommation est de corriger un endettement excessif ou mal pensé.

En en diminuant de manière significative votre échéance mensuelle de vos crédits en cours grâce à un allongement de la durée d’amortissement du prêt de restructuration (voir l’exemple ci-dessous), vous rééquilibrerez votre budget en dégageant du pouvoir d’achat et de la capacité d’épargne.

Financer un besoin ou un projet

Vous avez une dépense inattendue ou vous voulez vous faire plaisir en réalisant un projet mais vous ne voulez pas déséquilibrer votre budget ni baisser votre train de vie.

En regroupant vos engagements financiers en cours et en intégrant le financement de ce besoin (ce peut être des dettes autres que les crédits) ou de ce projet dans le prêt de restructuration dont la durée sera fixée en fonction de cet objectif, vous pourrez maintenir votre taux d’effort à peu près à son niveau antérieur et dans la limite d’un endettement raisonnable.

Adapter les sorties à une baisse des entrées

Une réduction intempestive de revenus de revenus due à la conjoncture ou à un accident de vie ou encore une baisse de ceux-ci liée à un passage à la retraite entraîne nécessairement un déséquilibre du budget.

Il peut devenir indispensable de réduire le montant des mensualités de crédits devenu alors trop lourd. C’est là que le réaménagement de prêts à la consommation intervient.

Amortir des crédits renouvelables

Il vous a été nécessaire à un moment de faire appel aux crédits« revolving » (aujourd’hui légalement dénommés « crédits renouvelables, à l’exclusion de toute autre appellation) mais vous vous rendez compte qu’ils vous coûtent les yeux de la tête en intérêts et en assurance.

Vous pouvez réduire le coût des en cours en les consolidant par un rachat de crédit consommation amortissable.

Avec des avantages spécifiques :

◾Un taux d’intérêt toujours FIXE, donc des mensualités constantes et sans surprise.
◾Pas d’indemnité de remboursement anticipé pour les prêts d’un montant inférieur à 75.000 € soumis au Code de la consommation.
◾Un délai de rétractation de 14 jours.

 

Exemple : Une diminution d échéance de 60 %.

 

Monsieur Z, célibataire de 41 ans, est pilote de ligne à Lyon. Il bénéficie d’un revenu moyen par mois de 4373,00 € et il est locataire d’un appartement pour un loyer de 740,00 €.

Il a souscrit 8 crédits à la consommation, dont 6 crédits renouvelables. Ses mensualités s’élèvent 1946,00 € et Monsieur Z reste devoir 50.008,00 € au titre de ces emprunts. Son taux d’endettement s’établit ainsi à 60,3%.

Monsieur Z a obtenu un rachat de tous ses crédits (63 252 €), le comblement de son découvert bancaire (1533,00 €) et une trésorerie de 6000,00 € ainsi que les frais liés au prêt de restructuration. Ce dernier, consenti sans garantie, s’élève à 63.252,00 € amortissable en 143 mensualités fixes de 702,61 € assurance à 100% incluse, soit un gain immédiat de pouvoir d’achat de 1243,39 € entraînant une baisse de son taux d’effort de 63,90% !

 

*ATTENTION : Il ne s’agit là que de simples exemples parmi d’innombrables formules de rachat de crédits, qu’il s’agisse de rachat de prêt immobilier ou de rachat de crédits consommation, ou encore de rachat de crédit global, pour les propriétaires et les autres (locataires, logés par l’employeur, la famille ou des tiers).

Pour une étude confidentielle, gratuite et sans engagement, remplissez la demande de financement en ligne ou concret-nous !

 

« Un crédit vous engage et doit être honoré. Faites le point sur vos capacités de remboursement avant de signer. ».


ATTENTION : Cet exemple est simplement illustratif de la technique du regroupement de crédits. Il n’a pas de valeur indicative ou contractuelle. Selon la situation de l’emprunteur et les caractéristiques du prêt, les taux pratiqués peuvent être plus ou moins élevés que celui de l’exemple. Plus généralement, les taux de base et les conditions des établissements de crédit variant régulièrement et sans préavis à la hausse comme à la baisse en fonction de la conjoncture et de l’évolution des marchés financiers, d’une part, et les formules de rachat de crédit étant nombreuses, il convient d’interroger l’établissement financier pour connaître les conditions en vigueur qui vous seraient applicables au moment de votre demande.


Exemple de rachat de crédit :

Le prêt d’un montant total de 300.000 € dont 14.500 € de perceptions forfaitaires est amortissable en 192 mensualités d’un montant prévisionnel total de 2497 € ( assurance incluse ) et subdivisé en trois tranches à taux révisable sur la base de l’EURIBOR 12 mois :

  • 144.200 € ( part de mensualité : 1137 € ) au taux variable nominal de 4,70%, soit un TEA variable annuel de 5,58% et de 0,47% par mois ;
  • 134.800 € ( part de mensualité 1194 € ) au taux variable nominal de 6,50%, soit un TEA variable annuel de 8,64% et de 0,72% par mois ;
  • 21.000 € ( part de mensualité : 166 € ) au taux variable nominal de 4,7 %, soit un TEA variable annuel de 5,58% et de 0,47% par mois.

La première tranche de 144.200 € est soumise à l’article L.312-1 à 36 du Code de la Consommation ( le TEA de cette tranche est calculé selon la méthode proportionnelle ).

Le seconde tranche de 134.800 € n’est pas soumise à l’article précité ( le TEA de cette tranche est calculé selon la méthode par équivalence ) ;

La troisième et dernière tranche de 21.000 € est soumise à l’article L ;312-1 à 36 du Code de la Consommation ( le TEA de cette tranche est calculé selon la méthode proportionnelle ).

Le coût théorique du prêt est de 187.645 € ( intégrant les intérêts, les frais de la banque et d’intermédiation, le coût de l’assurance obligatoire et même les frais de gestion de l’assurance-incendie ) sur la base des taux d’intérêts de la première période supposés constants.

Conformément à l’article L.312-10 du Code de la Consommation, les emprunteurs disposent d’un délai de réflexion de dix jours francs à compter de la réception de l’offre de rachat de crédit.

L’organisme prêteur est le CFCAL BANQUE 1, rue du Dôme 67000 STRASBOURG.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.

Les chiffres donnés dans cet exemple non contractuel ont été arrondis à l’unité supérieure